Marseille : Le dispositif "Alerte enlèvement" a de nouveau prouvé son efficacité

06 mai 2019 - 98 vues

Marseille : Le dispositif "Alerte enlèvement" a une nouvelle fois prouvé son efficacité 

Activée pour la 23ème fois depuis sa création après le rapt d'un enfant de deux ans à Marseille, l'alerte enlèvement a permis une nouvelle fois de retrouver Osnachi, 2 ans, quelques heures seulement après le kidnapping. 

Osnachi, l'enfant de deux ans enlevé dimanche après-midi à Marseille par un homme d'une quarantaine d'années, à été retrouvé quelques heures plus tard en bonne santé dans un hôtel de Valence (Drôme), à plus de 200 kilomètres de la cité phocéenne, et son ravisseur arrêté. Le veilleur de nuit de l'hôtel a prévenu les autorités après avoir reconnu l'enfant dont la photo avait été diffusée après l'émission d'une alerte enlèvement.

C'est un client régulier de l'hôtel qui a évoqué l'alerte avec l'employé au moment même où le ravisseur et l'enfant arrivaient dans l'établissement : "J'ai regardé sur internet pour voir l'alerte et le profil de l'enfant correspondait au profil recherché. J'ai appelé le numéro d'urgence qui m'a renvoyé vers le commissariat de Valence. Les policiers sont ensuite intervenus à l'hôtel pour récupérer l'enfant" , a expliqué sur RMC le veilleur de nuit.

DIFFUSION MASSIVE

"Il n'y avait aucun signe avant-coureur. L'enfant souriait, était plutôt joyeux et suivait le ravisseur comme il suivrait un membre de sa famille", a-t-il précisé.

Selon le procureur de la République de Marseille Xavier Tarabeux, l'enfant avait échappé à la vigilance de sa mère alors qu'elle assistait à un office religieux en plein centre-ville de Marseille. Osnachi avait été ensuite aperçu sur des images de vidéo-surveillance en compagnie d'un homme de type européen, "âgé d'une quarantaine d'années, porteur d'une barbe et qui semblait alcoolisé" a précisé le procureur. Les enquêteurs avaient perdu la trace du ravisseur et de l'enfant peu avant 15 heures à la gare de Marseille Saint-Charles. 

100% D'EFFICACITÉ

Adopté en France en 2006, le plan alerte enlèvement, consiste à lancer en cas de rapt d'enfant mineur une alerte massive diffusée à la radio et à la télévision mais aussi sur les réseaux sociaux, les panneaux d'autoroutes et les écrans dans les lieux publics comme dans les gares. 

Inspiré de " L'Amber Alert ", le plan américain mis en place en 1998 suite à l'enlèvement et l'assasinat d'une enfant de neuf ans, Amber Hagerman en 1996.

Le plan "Alerte enlèvement" est activé si le rapt est avéré, si la victime est mineure, si son intégrité physique et sa vie sont menacées et si des éléments permettant la localisation de l'enfant existent. Le plan "Alerte enlèvement" avait été déclenché pour la dernière fois en janvier 2018 après le rapt par son père d'un enfant de deux mois en danger de mort. Depuis sa création, le plan a été déclenché 23 fois. A chaque fois, il a permis de retrouver les enfants enlevés sains et saufs.

déroulé du plan alerte enlèvement - Ministère de la Justice

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article