La star des "12 coups de midi", Christian Quesada, écroué pour diffusion et détention d'images pédopornographiques

28 mars 2019 - 73 vues

QUI EST CHRISTIAN QUESADA, STAR DES 12 COUPS DE MIDI ÉCROUÉ POUR DIFFUSION ET DÉTENTION D'IMAGES PÉDOPORNOGRAPHIQUES ?

Grand champion des 12 coups de midi sur TF1, cet ancien bénéficiaire du RSA avait vu sa vie changer, en 2016, grâce à un jeu de télévision.

Mercredi soir, il a été mis en examen pour diffusion et détention d'images à caractère pédopornographique.

C'est avec une cagnotte de 809.392 euros, et après 192 victoires, que Christian Quesada avait marqué l'histoire de la télévision française en janvier 2017. Candidat star de l'émission Les 12 coups de midi sur TF1, son incroyable destin à la Slumdog Millionnaire, qu'il raconte dans une autobiographie, devait même faire l'objet d'une adaptation sur grand écran. 

Mais mercredi, coup de théâtre : le grand champion a été mis en examen pour "diffusion et détention d'images à caractère pédopornographique" et pour "corruption de mineur".

Retour sur l'incroyable ascension de celui que Jean-Luc Reichmann surnommait "Le Professeur".

60 euros sur son compte

Originaire de l'Ain, Christian Quesada, père célibataire de deux garçons, est sans emploi lorsqu'il arrive au premier jour de tournage de l'émission à l'été 2016. Il n'a alors que 60 euros sur son compte bancaire, et a dû emprunter de l'argent (19 euros) pour faire le déplacement en autocar jusqu'à Paris pour participer au jeu télévisé Les 12 coups de midi, avait-il raconté dans l'émission "Salut les Terriens !".

Pour répondre aux attentes de la production qui demande à chaque candidat de venir avec dix tenues de couleurs différentes, il achète 10 t-shirts à 2,50 euros. "Je faisais pauvre, mais ce n'est pas une honte d'être pauvre", expliquait-il sur la chaîne C8.

Une précarité qui trouvait ses racines dans une enfance chaotique. Enfant précoce, Christian Quesada, aujourd'hui âgé de 54 ans, prend deux ans d'avance pendant sa scolarité qu'il abandonne à 15 ans. Il se trouve alors une vocation : celle d'enseigner les jeux en classe. Il devient ensuite père au foyer et suit sa femme dans l'Ain. Après la séparation et les problèmes financiers, la vie de Christian Quesada connaît un tournant à l'été 2016 grâce à l'émission "Les 12 coups de midi" où il multiplie les coups de maîtres.

C'est surtout pour sa mère, "grande fan" de l'émission, qu'il se lance dans l'aventure. Car au départ, il n'éprouve aucune envie de participer à ce jeu télévisé - il a déjà fait un passage remarqué dans "Des chiffres et des lettres" - (il reste le seul à avoir gagné les trois épreuves du jeu). Mais il change d'avis à la mort de sa mère pour "lui rendre hommage". 

"L'AVENTURE D'UNE VIE"

Ses connaissances, sa mémoire et son sens de la déduction lui ont permis de briller pendant plus de six mois, tous les midis sur TF1. Sa domination et son statut de champion intouchable fascinent toutefois autant qu'ils agacent. Mais qu'importe les critiques et les jalousies que ses victoires suscitent, Christian Quesada n'en tire que du positif. 

"C'est plus que l'aventure d'un jeu télé, c'est l'aventure d'une vie". Une aventure qui, si elle a changé sa vie, n'a pas changé l'homme. "Depuis le premier jour, il est resté le même". "Tout ce qui lui arrive, il le mérite" assurait alors Jean-Luc Reichmann sur C8.

DES CENTAINES D'IMAGES PÉDOPORNOGRAPHIQUES

La jolie histoire aurait pû s'arrêter là. Mais lundi, Christian Quesada a été placé en garde à vue, puis déféré mercredi matin avant d'être présenté à un juge d'instruction.Placé à l'isolement, il a dormi en prison hier soir. 

L'accusation de corruption de mineur dont il fait l'objet date de plusieurs mois. Après un chat sur internet avec une adolescente, il lui aurait demandé de se dénuder en ligne, ce qu'elle aurait refusé. Durant les perquisitions, les gendarmes ont retrouvé des centaines d'images pédopornographiques.

Ses trois ordinateurs ont été saisis, ainsi que plusieurs clés USB contenant des "images par centaines" selon une source proche du dossier. Tous les disques durs n'ont pas encore été exploités, a fait savoir le procureur de Bourg-en-Bresse à BFMTV.

L'ancien candidat a reconnu en garde à vue la détention d'images et la corruption de mineur, mais il assure n'être jamais passé à l'acte et n'avoir jamais commis d'agression. L'enquête des gendarmes a commencé il y a plusieurs semaines, le temps de remonter jusqu'à lui. Une information judiciaire a été ouverte. Les investigations devront déterminer s'il fait partie d'un réseau de pédophiles, qui auraient pu s'échanger des fichiers entre eux. 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article