Carpentras : soufflé par le mistral, un mur s'affaisse sur deux véhicules

06 mai 2019 - 107 vues

Carpentras : soufflé par le mistral, un mur s'affaisse sur deux véhicules 

Le sinistre survenu sur le chantier d'extension du centre Leclerc n'a heureusement pas fait de victime.

Le mur entre l'hypermarché Leclerc et le parking de la résidence Jean-Henri Fabre, rue de l'université, s'est effondré à 8h45 hier, ne faisant heureusement que des dégâts matériels. 

La propriétaire du véhicule blanc garé sur le parking de la résidence Jean-Henri Fabre à Carpentras, rue de l'Université, a eu beaucoup de chance hier matin. Si elle s'était installée au volant un quart d'heure avant, elle aurait peut-être été grièvement blessée par le mur qui s'est affaissé sur son véhicule. "Il était 8h45, ça a fait comme un énorme bruit de tonnerre", raconte sa voisine Evelyne, qui était dans son appartement au moment du sinistre. 

Heureusement, à cette heure matinale pour un dimanche, personne n'était sur le parking et c'est depuis leurs fenêtres que les habitants ont constaté les dégâts. "La poussière est remontée jusqu'à mon appartement !" poursuit Evelyne, regardant aussi le deuxième véhicule, une Toyota grise, au pare-brise explosé par les briques.

"CA A FAIT COMME UN ÉNORME BRUIT DE TONNERRE"

Des dégâts simplement matériels fort heureusement, qui n'ont toutefois pas empêché les interrogations parmi les habitants de la résidence. Même si le vent violent qui soufflait hier sur la ville comme dans le département est sûrement à l'origine de l'affaissement de ce mur de 6 mètres, entre le magasin Leclerc et le parking de la résidence, on entendait parler de travaux à proximité. "Cela fait plusieurs mois que les bâtiments tremblent quand les engins fonctionnent" poursuit Evelyne. 

Ces travaux, ce sont ceux liés à l'extension du parking et de l'hypermarché. Auraient-ils pu fragiliser le mur ? 

Sur place, les Sapeurs-Pompiers de Carpentras, sous le commandement de Patrick Chavada, ont été rejoints par les policiers venus pour sécuriser les lieux. Hier après-midi, aucune plainte n'avait été déposée ; une enquête sera sans doute ouverte pour déterminer les causes du sinistre et les éventuelles responsabilités. 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article